Récupération rapide après chirurgie

Qu’est-ce que la récupération rapide après chirurgie en chirurgie (RAC) ?

La Récupération rapide après chirurgie en chirurgie (RAC) est une  démarche innovante à la Polyclinique en chirurgie orthopédique,viscérale, gynécologique, et à la Maternité de prise en charge globale. Elle concerne à la fois la phase préopératoire (pré-réhabilitation), l’hospitalisation et le retour du patient à son domicile.

Ce projet concerne le patient et tous les acteurs de santé qu’ils soient en ville (IDE, médecin traitant) ou travaillant au sein de notre établissement.

Il a pour objectifs :

  • Un rétablissement plus précoce du patient
  • Le positionnement du patient en tant qu’acteur de sa prise en charge
  • La réduction des complications
  • Une diminution de la durée du séjour

Quels sont les patients concernés ?

Les critères d’inclusion des patients à ce projet sont :

  • La chirurgie programmée
  • L’absence de co-morbidité importante ou déséquilibrée
  • L’adhésion du patient et de son entourage
  • La parfaite compréhension de la procédure par le patient.

Ce projet est destiné à évoluer dans le temps en fonction des résultats et des évaluations obtenues. Notre démarche est de faire évoluer nos pratiques, d’améliorer nos prises en charge.

Comment se déroule la prise en charge ?

En période préopératoire : Le patient se prépare à son intervention. Il est informé en amont de sa prise en charge.

La première information a lieu durant une consultation chirurgicale préopératoire : La consultation avec le chirurgien est pour le patient un temps d’échange où il peut poser des questions, le chirurgien est là pour éclaircir les différents points, et s’assurer qu’il a bien compris. C’est lors de cette consultation que le critère d’inclusion est évalué par le chirurgien.

Une deuxième information est délivrée au cours de la consultation d’anesthésie où les éléments du guide d’accompagnement sont abordés de nouveau et complétés par les principes de l’anesthésie et du contrôle de la douleur qui sont expliqués.

Ainsi le patient est le propre acteur de sa préparation grâce :

– aux recommandations
– aux explications délivrées lors des consultations précédant l’opération.

En période peropératoire

L’analgésie per opératoire est assurée préférentiellement par des anesthésiques locaux adaptés sauf contre-indication. L’ensemble des techniques chirurgicales sont ainsi moins invasives (cœlioscopie, mini-incisions, coagulation par thermo-fusion…) et permettent une récupération plus précoce du patient.

La surveillance post-opératoire dans l’établissement est assurée conjointement par l’anesthésiste réanimateur et le chirurgien qui donneront leur accord pour que la sortie soit médicalement validée.

Le suivi post opératoire du patient et son retour à domicile : Il est effectué par le chirurgien, l’infirmier(ère) et le médecin de ville, les trois professionnels coopérant à la réalisation d’un suivi efficace et sécurisant pour le patient.

Le patient est au centre du programme de récupération améliorée après chirurgie (RAC) en tant que partie prenante essentielle. Les futurs opéré(e)s ne doivent pas « subir » l’intervention mais être « acteurs » de leur prise en charge.