Polyclinique de Limoges

Mars Bleu 2024 à la Polyclinique

Le cancer colorectal en quelques chiffres :

  • Le 3e cancer le plus fréquent et le 2e cancer le plus meurtrier en France
  • 43 000 nouveaux cas chaque année en France, dont 18 000 décès
  • 95 % des personnes concernées ont plus de 50 ans
  • 30 % seulement des personnes concernées réalisent le dépistage
  • 9 fois sur 10, le cancer colorectal se soigne s’il est dépisté à un stade précoce
  • 0 € : le prix d’un test de dépistage, efficace et indolore

Chiffres Santé Publique France

Dans le cadre de Mars Bleu, mois de sensibilisation dédié au dépistage et à la recherche autour du cancer colorectal, la Polyclinique de Limoges se mobilise afin de sensibiliser au dépistage du 2ème cancer le plus meurtrier en France.

A cette occasion, les équipes de la Polyclinique de Limoges s’engagent afin d’informer sur l’importance du dépistage.

  • La Polyclinique sera présente au Village Santé organisé par la Ville de Limoges le 9 mars 2024 place de la motte sur un stand commun avec le CHU de Limoges
  • 10 000 sacs à pain portant promotion du dépistage colorectal seront distribués dans 10 boulangeries de communes dites « sous-participantes » au dépistage afin de porter le message de Mars Bleu au plus près des populations.
  • En interne, durant tout le mois, l’ensemble des personnes de plus de 50 ans éligibles travaillant au sein de la Polyclinique pourront récupérer un kit de dépistage auprès du cabinet des gastroentérologues. De plus, les équipes de la Lig’Entreprises passeront dans les services accompagnées d’une diététicienne et d’une infirmière de santé au travail pour des actions de prévention primaire et secondaire.
  • Une campagne de communication sur les réseaux sociaux de la Polyclinique et son site internet sera également diffusée durant le mois de mars.

 

Des facteurs de risque et une identification difficile sans dépistage régulier

Le cancer colorectal est un cancer qui se développe au détriment des cellules de la muqueuse de la paroi interne du colon ou du rectum.  Il existe plusieurs facteurs de risque au développement de ce cancer. On retrouve l’âge : les personnes âgées de plus de 50 ans sont davantage concernées. L’âge moyen de survenue de la pathologie est de 70 ans.

Les antécédents familiaux peuvent déterminer le risque de cancer colorectal : un individu présente deux fois plus de risque d’en souffrir lorsqu’un membre affilié au premier degré en a été victime. Certaines pathologies ou habitudes de vie peuvent contribuer à la survenue du cancer colorectal, telle que le diabète ou les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin. La consommation excessive de viande rouge ou d’aliments riches en graisses animales pourrait aussi jouer un rôle dans l’apparition de la maladie.

Enfin, les cas de surpoids, de consommation de tabac et d’alcool et le manque d’activité physique régulière augmenteraient le risque de cancer colorectal.

Si les facteurs de risque sont multiples, les symptômes en début de maladie peuvent être imperceptibles. Cette dernière se caractérise d’ailleurs par une évolution lente et discrète. C’est bien là que réside l’intérêt des actions de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal. Il est recommandé aux personnes de 50 à 74 ans et doit être effectué tous les deux ans afin d’en assurer l’efficacité.

En fonction des antécédents et d’éventuels symptômes, il y a 2 manières de dépister les polypes colo-rectaux :la coloscopie de dépistage (en cas de symptômes ou d’antécédents familiaux ou personnels) et le test immunologique fécal (FIT) de recherche de sang dans les selles (qui fait l’objet du dépistage organisé des cancers proposé à toutes personnes de 50 à 74 ans).

 

Le FIT : Un test de dépistage simple, indolore et efficace

Il est conseillé à tout individu à partir de 50 ans d’effectuer un dépistage régulier. Le cancer colorectal diagnostiqué à un stade précoce peut être guéri à 90%, pour autant seuls 30% des individus concernés effectuent ce test de dépistage. 

Le FIT est particulièrement simple et efficace. Indolore, rapide et à faire chez soi, il consiste en la recherche de sang dans un prélèvement de selles ensuite envoyé au laboratoire d’analyses. Le kit de dépistage pédagogique se compose d’un mode d’emploi, un formulaire d’identification, un dispositif de recueil et prélèvement des selles, ainsi qu’une enveloppe de retour affranchie. 100% gratuit, il ne représente aucun frais car le test de dépistage est entièrement pris en charge par l’Assurance Maladie.

Ce test est à refaire tous les deux ans en cas de résultat négatif. Si le résultat s’avère positif, une consultation avec un gastroentérologue permettra de réaliser une coloscopie afin de préciser le diagnostic

Déménagement de l'Hôpital de Jour Chimiothérapie

A partir du 24 janvier 2024, retrouvez l’Hôpital de Jour Chimiothérapie (site Chénieux) au niveau -2, accès par l’entrée « Radiothérapie » et « Consultations Oncologie » comme indiqué sur le plan ci-dessous.

Retrouvez toutes les informations sur nos prises en charge en Oncologie : en cliquant ici

Déménagement du cabinet d'Urologie - Site Chénieux

A partir du 2 janvier 2024, retrouvez le cabinet d’Urologie & Andrologie du site Chénieux au niveau -1 comme indiqué sur le plan ci-dessous.

Retrouvez toutes les informations sur les urologues de la Polyclinique sur leur page dédiée : en cliquant ici

Déménagement du laboratoire d'anatomopathologie XPath - Site Chénieux

A partir du 13 décembre 2023, le laboratoire d’Anatomopathologie XPath (site Chénieux) déménage comme indiqué sur le plan ci-dessous.

Retrouvez toutes les informations sur les laboratoires d’anatomopathologie sur leur page dédiée : en cliquant ici

La Polyclinique de Limoges, la Ligue Contre le Cancer et le Limoges CSP mobilisés contre les cancers masculins

À l’occasion de Movember, campagne de sensibilisation aux cancers masculins (prostate et testicules) sur le mois de novembre, La Polyclinique de Limoges s’associe avec la Ligue Contre le Cancer et le Limoges CSP pour informer et appeler aux dons pour la recherche.

 

La Polyclinique de Limoges sera, lors du match de Betclic Elite opposant le Limoges CSP au Mans ce dimanche 19 novembre, co-parrain de l’évènement. À cette occasion, la Polyclinique sera présente lors du match afin de sensibiliser le public aux cancers masculins dans le cadre du « Movember ». Elle interviendra également pour proposer à chaque spectateur de participer à une grande tombola organisée durant la rencontre et dont les profits seront reversés à la Ligue Contre le Cancer 87 afin d’aider à financer la recherche sur ces cancers qui comptent parmi les plus répandus dans la population française.

 

La Polyclinique de Limoges et la Ligue contre le Cancer profiteront également du match du 19 novembre pour lancer leur cagnotte en ligne au profit de la recherche contre les cancers masculins. Celle-ci sera ouverte jusqu’au 30 novembre 2023.

Qu’entend-on par cancers masculins ?
Le plus fréquent est le cancer de la prostate, avec 50 400 nouveaux cas recensés en 2018 en France*. Cancer le plus fréquent chez l’homme et dans la population générale, il est rare avant 50 ans et présente un pronostic favorable si le diagnostic est réalisé suffisamment tôt. A contrario, le cancer du testicule touche principalement les hommes jeunes (2 769 nouveaux cas estimés en 2018)*. Si son incidence augmente, son pronostic demeure relativement optimiste. Aujourd’hui, les efforts portent sur l’amélioration des protocoles de chimiothérapie et des critères de choix thérapeutiques pour les formes avancées. Avec 450 cas recensés en 2018*, le cancer du pénis est le plus rare. Il touche principalement l’homme âgé. Son pronostic est moins favorable avec un taux de survie à 5 ans de 68 %*.
*Sources : INCA

Octobre Rose à la Polyclinique de Limoges : un mois de mobilisation au dépistage du cancer du sein
Dans le cadre de la 30e édition d’Octobre Rose, la Polyclinique de Limoges se mobilise afin de sensibiliser le plus grand nombre au dépistage du cancer du sein, la première cause de mortalité par cancer chez les femmes en France.

Des équipes actives pour le cancer du sein !

A l’occasion du mois de sensibilisation au dépistage et à la recherche autour du cancer du sein, les équipes de la Polyclinique de Limoges s’engagent afin d’informer sur l’importance du dépistage. Ces événements et actions de prévention s’adressent aux patientes, accompagnants et professionnels de santé.
Cette année, la Polyclinique de Limoges a eu le souhait de mettre l’accent sur la prévention auprès des salariées :

Des stands itinérants d’informations et de formation à l’autopalpation vont être organisés tout le mois d’octobre. Déambulant dans les différents services des 3 sites (Chénieux, Emailleurs et Pôle Ophtalmologie), ces stands iront à la rencontre des professionnels pour leur rappeler l’importance du dépistage organisé à partir de 50 ans et de l’autopalpation qu’il est recommandé de réaliser dès 20 ans.
Ces stands seront animés par les infirmiers d’annonce, cadres de santé et infirmière de santé au travail, accompagnés :

  • Pour les équipes de jour par le Limoges Institut du Sein
  • Pour les équipes de nuit par des interventions avec la Ligue Contre le Cancer.

Des bustes d’autopalpation seront à disposition des salariés.

Les jours où se dérouleront ces stands, le personnel pourra bénéficier d’une prise de rendez-vous facilitée de mammographie auprès du cabinet d’imagerie médicale IMRO présent sur les 2 sites de la Polyclinique.

La Polyclinique reste mobilisée pour relayer les messages de prévention auprès du grand public :

  • Les trois sites (Chénieux, Emailleurs-Colombier et Pôle Ophtalmologie) se parent de rose avec l’installation de parapluies dans les halls d’accueil. Une campagne d’affichages destinée à informer les patients et visiteurs sera également mise en place.
  • La Polyclinique sera présente sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram) tout au long du mois d’octobre.

 

Le cancer du sein : un combat commun !

Chaque année, la campagne nationale de sensibilisation Octobre Rose déployée dans les établissements de santé met en lumière l’importance du dépistage, qui permet de réduire le nombre de décès dû au cancer du sein. Ce dernier demeure la forme de cancer la plus fréquente et la plus mortelle chez les femmes. En France, il est responsable de 12 000 décès chaque année, selon la Ligue contre le Cancer. Toutefois, grâce aux campagnes de sensibilisation comme Octobre Rose et aux progrès réalisés dans les dépistages et les traitements, la prise en charge de cette maladie s’améliore continuellement.

Le dépistage précoce du cancer du sein, une clé essentielle

 

Plus de 60 000 nouveaux cas de cancer du sein sont détectés chaque année en France. C’est pourquoi le dépistage régulier du cancer du sein est un « geste barrière » important pour détecter la maladie et augmenter les chances de guérison. Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri 9 fois sur 10.

Le cancer du sein en chiffres

  • 1er cancer le plus fréquent chez la femme en France
  • 1ère cause de décès chez la femme
  • 1 femme sur 8 concernée au cours de sa vie
  • 61 214 nouveaux cas diagnostiqués en 2023 en France
  • Plus de 12 000 décès estimés par an
  • 87% de survie à 5 ans

Chiffres 2018/2023 – Selon Santé Publique France et la Ligue contre le Cancer

Il est recommandé de consulter un professionnel de santé dès l’âge de 25 ans pour un examen clinique annuel des seins par palpation. À partir de 50 ans, un dépistage tous les 2 ans, comprenant une mammographie, est fortement conseillé. Cependant, chaque femme, quel que soit son âge, peut effectuer une autopalpation régulière pour détecter toute anomalie et la signaler à son médecin. Une détection précoce permettra ainsi un traitement médical moins lourd, moins long et plus efficace.

La Polyclinique de Limoges encourage chaque femme à accorder une attention particulière à sa santé en adoptant des pratiques de prévention appropriées et en suivant les recommandations médicales. Nous nous engageons à soutenir les patientes et leurs proches tout au long de leur parcours dans la lutte contre le cancer du sein.

La Polyclinique de Limoges est heureuse de vous présenter son nouveau site internet ! Vous y retrouverez des informations sur une large gamme de services médicaux et chirurgicaux situés sur le site François Chénieux (situé au sud de Limoges) et sur le site Emailleurs-Colombier (situé à l’ouest de Limoges ), ce dernier qui possède la seule maternité privée de la Haute-Vienne.

 

Vous pouvez retrouver sur le site Internet de la Polyclinique toutes les coordonnées des spécialistes ici ► Les Spécialités Médicales et Chirurgicales de la Polyclinique de Limoges

La Polyclinique de Limoges a été labellisée « Limoges Durable » par la ville de Limoges, apportant une reconnaissance du travail réalisé par la Polyclinique sur les questions de développement durable

 

Engagée depuis plusieurs années dans le développement d’actions et de projets visant à réduire l’impact de son activité sur l’environnement, l’obtention de ce label est une reconnaissance forte du travail de la Polyclinique sur les Objectifs de Développement Durable (ODD) définis par l’ONU et repris dans la charte des objectifs de développement durable de la Ville de Limoges. Dans son dossier de candidature, la Polyclinique a par ailleurs su objectiver ses apports à 16 des 17 ODD. 

 

L’obtention de ce label, pour une durée de 2 ans renouvelable, permettra à la Polyclinique de faciliter les partenariats avec les acteurs locaux et sera un levier pour travailler avec les acteurs du monde associatif et entrepreneurial.

 

Le label LIMOGES durable c’est quoi ?

 

Le label LIMOGES durable certifie les projets ou les activités conformes à la charte des Objectifs du développement durable — ODD approuvée par le Conseil municipal du 28 juin 2021.

Il reconnaît un engagement environnemental, social et sociétal fort ainsi qu’une contribution au dynamisme économique et à l’innovation sur le territoire.

Il est une reconnaissance officielle de la Ville de Limoges qui s’engage aux côtés des porteurs de projets dans la réalisation des Objectifs du développement durable. Il a pour but de valoriser chaque porteur de projet dans les actions menées et mobilise les forces vives autours des ODD : citoyens, entreprises, élus, personnels municipaux, associations locales…

Plus d’informations sur le label ► villedurable.limoges.fr

 

Quels sont les Objectifs de Développement Durable – ODD définis par l’ONU ?

Les Objectifs du développement durable — ODD visent à réduire les inégalités, à mettre fin à la pauvreté, à restaurer et à protéger l’environnement ainsi qu’à créer des sociétés pacifiques et équitables. Ils ont été adoptés le 25 septembre 2015 à New York, par les pays membres des Nations unies.

Plus d’informations sur les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies : www.un.org/sustainabledevelopment/fr/

[Mis à jour – mars 2023]

  • Port du masque non obligatoire dans les circulations de l’établissement (Attention le masque peut être obligatoire dans certains secteurs de consultations)
  • Port du masque dans les chambres des patients hospitalisés
  • Port du masque si symptômes respiratoires de type toux ou expectoration.
  • Friction des mains avec les solutions hydro-alcooliques à disposition à l’entrée et à la sortie de l’établissement et des chambres
  • Respect des mesures de distanciation sociale, en particulier dans les files d’attente
  • Aération régulière des locaux

Sachez que toute l’équipe de la Polyclinique de Limoges met tout en œuvre pour que votre séjour parmi nous se déroule dans les meilleures conditions possibles tout en assurant votre sécurité.

 

 

Plus d’informations sur le Covid-19, rendez-vous sur le site du gouvernement ► ICI